Sortir Zen

Le site des événements pour votre bien-être

Le secret du grand amour


En France, un mariage sur deux se solde par un divorce. Mais des chercheurs américains ont peut-être mis le doigt sur quelque chose qui pourrait faire chuter les statistiques… Et si on donnait une chance à l’amour ?

Les séparations et les divorces sont au cœur de l’actualité ces derniers mois. De Tom Cruise et Katie Holmes à Johnny Depp et Vanessa Paradis, il semble que des perturbations soient à prévoir au pays de Cupidon. « Pour qu’un couple marche, on dit souvent qu’il faut deux personnes qui regardent dans la même direction » commente la thérapeute Charlotte Pasquier, « Ce qu’on veut dire par là, ce n’est pas qu’il faut que les deux entités du couple désirent et souhaitent les mêmes choses, mais simplement qu’il faut qu’elles aient conscience des désirs de l’autre ».
L’empathie : la clé de l’amour
Cette capacité à « ressentir » l’autre, c’est l’empathie. « L’empathie est la capacité d’une personne à se mettre à la place de l’autre, à percevoir et comprendre des émotions qui ne sont pas les siennes » nous explique Charlotte Pasquier, « Il ne s’agit absolument pas de la projection, qui consiste à attribuer à l’autre des émotions que l’on assume pas soi-même et qu’on lui prête. L’empathie, elle, est constructive sur le plan relationnel. Elle nous permet de comprendre l’autre, sans le juger ».
Les chercheurs de l’Université de Harvard ont récemment mené une étude sur le sujet. Au sein des couples, l’empathie jouerait un rôle primordial. D’après les résultats de cette étude, il ressort que les hommes comme les femmes sont plus épanouis dans leur relation quand leur partenaire est en mesure de ressentir précisément quand quelque chose ne va pas. Mais aussi que les hommes comme les femmes sont plus épanouis quand ils parviennent à décoder correctement les émotions de leur partenaire. « Cette attention à l’autre est importante, elle permet d’affiner la connaissance des émotions en jeu au sein du couple. Elle implique aussi un regard bienveillant, qui fait qu’on peut résoudre les problèmes à deux, sans se juger l’un l’autre » explique la thérapeute.

.
Et si vous développiez votre empathie ?
Pour développer votre empathie, restez à l’écoute des messages émotionnels. Dans une discussion, il y a les mots que l’on dit, mais aussi les mots que l’on ne dit pas. Un reproche sur le fait que vous sortiez trop avec vos amis peut simplement vouloir dire « Tu me manques et j’ai l’impression de ne pas être assez important pour toi ».
Appuyez sur le bouton pause de vos propres émotions. Vous éviterez ainsi de réagir de manière défensive ou en critiquant votre partenaire. Avant de réagir, prenez une profonde respiration et essayez de prendre le contrôle de votre propre réponse émotionnelle : vous ressentez ainsi la vraie émotion derrière le mécanisme de défense (critique, jugement, agressivité).
Intégrez l’émotion de votre partenaire au lieu de l’exclure. Par exemple, si vous restez sur la défensive, vous aurez tendance à le remettre à sa place avec un « Qu’est-ce que tu racontes ? On a passé du temps ensemble le week-end dernier ! », alors qu’en prenant en compte ce qu’il vient d’exprimer, la bonne réponse serait plutôt « Je te manque, tu as besoin qu’on passe plus de temps ensemble, je comprends. Tu as eu raison de m’en parler ».
Même si vous ne décodez pas le bon message émotionnel, vos efforts pour comprendre les émotions de votre partenaire seront forcément payants !

 

Autre(s) article(s):

Les freins au bonheur
Les aliments aphrodisiaques

Commenter

Vous devez être membre de Sortir Zen pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Sortir Zen

Commentaire de phuong petitphenix le 12 février 2014 à 9:31

super, wouaaah, révolutionnaire! il suffit d'être empathique!

et surtout développons notre empathie!

quand on sait que la psychologie moderne est la première à dire que nous ne sommes pas égaux devant l'empathie, et que les socio et psychopathes en sont +/- totalement dépourvus.

présenter ça comme la solution miracle qui permettra de faire chuter les taux de divorce c'est simplement du foutage de gueule.

apprendre à décoder l'autre est différent de développer son empathie. développer son empathie est impossible. on a celle qu'on a, point. décoder l'autre permet la manipulation, simplement.

on peut très bien décoder parfaitement son partenaire relationnel, et refuser d'appliquer la réponse appropriée au décodage, soit par empathie justement, soit par défaut d'empathie et par défaut d'intérêt.

un mauvais comportement par exemple qui induirait par décodage une santion forte peut donner "du laxisme" si par empathie le partenaire refuse de sanctionner, ou une sanction forte tout à fait appropriée, si par manque d'empathie et par intérêt, un sociopathe décide de jouer le jeu.

on appliquerait parfaitement vos règles, dans les deux cas, et dans les deux cas, ce serait une mauvaise chose.

je ne vois rien de positif dans cet article.

Soutenir Sortirzen

Sortirzen vous apporte des satisfactions

Imprimez le document

Envoyez-le à l'association

ou par virement informatique

Un livre recommandé par SORTIRZEN

2018, OSEZ L'OPTIMISME

Pour commander le livre: Osez l'optimisme

Les médias en parlent

sur France 2 avec Télématin

Cliquez ICI

Évènements

© 2018   Créé par Sortir Zen.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation